Sigean, Catalogne | Atelier de Barcelone | L.A.C. #europe

L'image d'une œuvre d'Isabel Servera

Atelier de Barcelone 
Du 13 octobre au 17 novembre 2013

David Franklin, Isabel Servera, German Portal, Alberto Portal.

Quatre artistes de Barcelone s'interrogent sur la thématique du jeu de la vie quotidienne dans l'art. L'environnement de notre vie quotidienne est un thème récurrent dans l'art de nos jours. Il implique une nouvelle interprétation, un autre contexte, redéfinit, les éléments, en les mélangeant, où les artistes s'expriment dans une grande liberté.

Les quatre artistes exposant au L.A.C. jouent avec leur propre environnement de façons dissemblables. Le travail de chacun explore la relation avec leur propre espace, avec leur propre environnement et habitat, que chacun approche avec une vue intime et introspective.

DAVID FRANKLIN

Utilise la simulation dans ses structures pseudo-architecturales de ses dessins. Ce sont des espaces parfois très aériens, volatiles et parfois rigides encadrés de cadres noirs pour la plupart. Ces structures  déconstruites  se présentent, non comme  la représentation d'un espace, mais comme l'espace à part entière avec un travail schématique, géométrique et purement structurel. On perçoit une sorte de théâtralité dans la manière de présentation aux visiteurs, comme s'il y avait une scène  ou un écran. Il y a également une idée de codification de l'image et d'appropriation dans son travail. Il joue sur l'ambivalence entre le privée, le personnel,  et le collectif par une mise en scène où le détournement et la consommation sont les mettre jeux de son travail.

ISABEL SERVERA

Nous dévoile très vite au travers de ses dessins, sa technique de travail. On peut deviner le temps qu'elle a passé et l'espace de travail qu'il lui est nécessaire pour réaliser ses œuvres. Ses dessins rappellent la méthodologie et la bureaucratie du monde administratif, en passant par l'écriture, les fichiers, les dossiers… On peut y voir une sorte de rituel, mais aussi un mécanisme d'immersion, de méditation ou le temps est l'élément dominant. Le temps est la connexion avec l'environnement, avec l'espace et le monde lui-même.

GERMÁN PORTAL

Utilise la peinture pour produire une certaine sorte d'éloignement produit en partie par le changement visuel. Son approche à l'espace est clairement intime, introspective. Et sa réponse est voilée et cryptée.

Sa peinture, d'une qualité onirique, est une sorte de perturbation visuelle produite par une tendance, peut-être inconsciente, de laisser pour plus tard, a l'interprétation future, comme un échantillon, un morceau de puzzle. Les fines couches de peintures, sont des  voiles transparents donnent des informations qui sont partiellement transmises. Il y a aussi une certaine qualité de mystère et "de spectacle" dans tout cela, comme si c'était un appel visuel, attractif, ou une tactique.

ALBERTO PERAL

N'est pas exactement un sculpteur. Il y a une certaine audace dans sa réorganisation de l'environnement. Les propositions d'Alberto sont visuelles dans la mesure où elles offrent au spectateur cette capacité d'observation qui peut être différente, de l'avis personnel de l'artiste. Et à cet égard ce qu'il offre est énormément généreux. Il y a un côté éphémère et minimaliste dans l'œuvre de cet artiste mais qui reste toujours poétique, malgré un sens critique aiguisé.
L'intervention sur l''espace, est presque chirurgical. Il y a un processus et un mécanisme d'élimination, de soustraction, qui se rapproche de la sculpture.
__

Piet et Layla Moget m'ont proposé de faire une exposition avec d'autres artistes de Barcelone au L.A.C., un lieu d'art contemporain crée pour montrer leur collection privée et le travail d'artistes contemporain émergents et également connus.

Ils m'ont offert de rechercher des artistes et d'être le commissaire d'exposition de ce projet pour l'automne 2013. La première idée fut de montrer des jeunes artistes de Barcelone. Puis j'ai pensé a quatre artistes de différentes disciplines, de manière a apporter une diversité et provoquer des comparaisons, et des nuances, pariant sur l'équilibre de l'ensemble. 

Pour effectuer mes recherches à Barcelone, j'ai prospéré entre Poblenou, un espace industriel désaffecté avec deux « usines à artistes » : le Hangar, et la Escocesa. Les quatre artistes choisis ont leurs ateliers dans au moins un de ces centres de recherche.


Germán Portal, janvier 2013

L.A.C. - Lieu d'art contemporain
1 rue de la berre - Hameau du lac
11130 Sigean

Ouvert tous les week-end de 14h à 17h
Ou sur rendez-vous pour les groupes

0 comments:

Post a Comment